La fintech Oyst veut imposer les commandes en un clic

Le 29/05/2017, le journal Les Echos Business publiait un article sur Oyst. Une première manière de présenter au grand public les ambitions de Oyst et de son fondateur Julien Foussard. La jeune pousse franco-britannique a pour seul leitmotiv de révolutionner le parcours d’achat en ligne. Finis les 9 étapes interminables lorsque vous achetez en ligne. Désormais, achetez en 1-Click sans saisie de login ni de mot de passe, sans saisie de l’adresse de livraison, sans saisie de coordonnées bancaires…. En bref Oyst vous offre la possibilité d’acheter en ligne en 1-Click.

Julien Foussard, le fondateur de Oyst, n’en est pas à son coup d’essai. Voilà dix ans maintenant qu’il entreprend. De la vente de chiots en ligne aux photocopies, il décide de s’installer à Londres. Aujourd’hui, il accompagne de nombreuses start-up telles que Cheerz, Youboox, WeMoms, etc. Son parcours atypique l’a conduit à créer Oyst en 2016. Accompagné de Quentin Vigneau, co-fondateur de Oyst, il imagine alors un bouton d’achat similaire au bouton d’achat en 1-Click lancé par Amazon Pay. Cette idée lui est venue après avoir fait le constat  que tout allait de plus en plus vite sur la toile sauf les modes d’achat. Julien Foussard a donc imaginé un parcours d’achat simplifié en lançant son bouton « Acheter en 1-Click ». L’ambition de Oyst : fluidifier l’achat en ligne et transformer l’expérience de ses utilisateurs.

Lors de son premier achat il sera demandé à l’utilisateur de renseigner les informations nécessaires à son achat. Après s’être créé un compte, il pourra naviguer de site en site sans avoir à inscrire à nouveau ses informations. Aujourd’hui Oyst n’est pas le seul positionné sur ce marché. Les 2 géants américains Paypal et Amazon ont eux aussi décidé de se lancer sur ce créneau. Oyst doit donc démarrer fort et vite pour se démarquer. C’est pour cela que la jeune start-up franco-britannique s’appuie sur de nombreuses technologies pour sortir du lot et fluidifier l’expérience d’achat en ligne tout en garantissant une sécurité maximale à ses utilisateurs.

Pour se démarquer, Oyst souhaite par la suite s’attaquer au secteur de la publicité. L’ambition de la start-up serait à terme d’acheter en 1-Click à partir d’une publicité. Pour le moment Oyst a lancé un nouvel outil de paiement en ligne, Freepay. Oyst compte faire de Freepay un produit d’appel pour attirer de nouveaux clients vers leur solution d’achat en 1-Click.

Au regard de son ambition grandissante, Oyst souhaite très vite obtenir 1 million de transactions par mois d’ici la fin de l’année. Aujourd’hui le bouton d’achat en 1-Click imaginé par Julien Foussard et Quentin Vigneau n’est opérationnel qu’en France. Néanmoins, la jeune start-up souhaite dès l’année prochaine s’imposer à l’international et notamment aux Etats-Unis. Oyst a cette envie de bouleverser les habitudes d’achat en ligne et de se faire sa place face aux deux géants américains.

Oyst

Lire l’article ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *